Portrait - Héros du Quotidien - Vincent, fondateur de Keatchen

portrait-vincent-héros-du-quotidien-fondateur-keatchen

1- Qui es-tu? Quel est ton parcours?

Je m’appelle Vincent, j’ai 23 ans et je suis originaire du Pas-de-Calais. Je suis fils d'artisan, mon père a repris la boulangerie familiale créée en 1925. Ma famille voyant que le métier de boulanger subissait beaucoup de mutations depuis l'arrivée des supermarchés, elle m'a conseillé de réfléchir à un autre métier. Je me suis tourné vers une école de commerce, l'IESEG, où j'ai fait un master Finance en apprentissage. J'ai alors passé deux années chez Lesaffre , qui produit notamment des solutions de panification, en tant que contrôleur financier. Le pain n'est finalement jamais bien loin!

Mes études et mon expérience en entreprise m'ont permis d'acquérir des compétences en marketing, management ou encore gestion des finances. J'ai toujours eu envie d'entreprendre et quoi de mieux que la fin de ses études pour démarrer? J'ai participé à un Startup weekend à Valenciennes, où mon projet est arrivé en 2eme position. Ce fut une super expérience, j'ai vraiment aimé l'entraide entre les équipes, travailler sur un projet pendant 54h et sentir l'effervescence dans les projets.

Je suis amateur de bonne bouffe, j'adore manger. J'aime me faire plaisir avec de bons produits. Je suis convaincu qu'on peut réinventer un domaine traditionnel comme le culinaire avec les nouvelles technologies. C'est pourquoi j'ai créé le projet "Keatchen", une appli mobile qui permet de recevoir chaque jour une recette personnalisée élaborée par un chef ainsi que des recettes de grand chef simplifiées. L'utilisateur recevra également une liste de courses et aura alors deux choix: soit retirer ses courses chez ses commerçants de quartier (primeurs, bouchers, épicerie fines, fromagers...), soit se faire livrer ses ingrédients directement chez lui. Mon objectif est de simplifier le quotidien et de redonner envie aux gens de cuisiner tout en valorisant les produits et le travail des artisans et commerçants de proximité.

 

2- Quel est ton rapport à la mode éthique?

Ce qui me touche dans la mode éthique, c'est avant tout l'histoire qu'il y a derrière les marques: la mise en avant d'un savoir-faire local, le fait de permettre à des communautés d'avoir une juste rémunération et un emploi durable. L'esthétique joue aussi beaucoup.

 

3- Quelle est pour toi la chaussure idéale? Qui te convient le mieux?

Mon critère principal c'est le style puis vient le confort. J'achète beaucoup sur internet et je suis rarement déçu. J'arrive à dire si cela va être confortable d'un coup d'oeil. Je suis assez inspiré par la mode, je fais en fonction des tendances. Je dois avoir autour de 8 paires de chaussures, beaucoup de baskets mais aussi quelques chaussures plus habillées en daim et en cuir.

 

4- Quelles chaussures éthiques as-tu dans tes placards?

J'ai découvert la marque PERUS via mon école de commerce car le fondateur est également issu de l'IESEG. J'ai vu qu'il lançait une campagne ULULE et permettait de pré-commander des baskets solidaires. J'ai découvert leur nouveau modèle Joggers qui m'a tout de suite séduit. Je n'ai pas hésité à commander et j'ai eu une totale confiance en l'entreprise qui m'a tenu informé du process de production et des délais de livraison. J'ai reçu mes chaussures environ 7 mois après ma commande, avec quelques cadeaux dans la boite en prime! Je ne suis pas déçu, elles sont hyper confortables! J'ai également une paire de VEJA et une paire de FAGUO.

portrait-héros-du-quotidien-baskets-éthiques

Vous aimerez aussi...