Portrait – Héros du Quotidien - Alexandre et Cyriaque, le vin qui raisonne

Alexandre et Cyriaque sont les fondateurs de Lakkor – Mets et Vins. Leur ambition? Dénicher de bons vins, valoriser les savoir-faire des vignerons et vous aider à trouver le vin qui vous correspond pour vos événements festifs! Ils nous parlent de terroir, d’éthique et de chaussures bien sûr!

Alexandre et Cyriaque

 

1- Qui êtes-vous? Quel est votre parcours?

Alexandre: J’ai 29 ans et suis originaire de Lille. Je suis issu d’une famille qui aime les bons vins, le terroir. J’ai décidé d’en faire mon métier après une licence en économie en intégrant l’ESC Bordeaux pour leur option “Vins et spiritueux”. J’ai eu une expérience marquante lors d’un stage dans une centrale d’achat d’un groupe de la grande distribution. On ne faisait que remplir des cases, et il n’y avait pas du tout la place pour l’humain, la valorisation du terroir. Cela me manquait. J’ai donc fait un autre stage, chez un jeune caviste à Bondues. J’ai appris à me recentrer sur l’humain, le savoir-faire des vignerons et été très sensible aux questions de durabilité environnementale. J’ai ensuite décidé de créer mon entreprise avec Cyriaque. Lakkor correspond à nos valeurs. Nous rencontrons les vignerons et les cavistes, visitons les vignobles autant que possible, nous favorisons les produits issus de l’agriculture biologique et les circuits courts pour faire vivre de vrais gens et faire perdurer leur savoir-faire. 

Cyriaque: J’ai 29 ans et suis également originaire de Lille. L’attrait pour le vin est venu plus tard chez moi. J’ai le même parcours qu’Alexandre. Nous nous sommes d’ailleurs rencontrés à l’ESC Bordeaux. J’ai eu plusieurs expériences dans des maisons de négoce puis chez un caviste dans la grande maison Cuvelier et Fauvarque où j’ai découvert des vins de prestige. J’ai ensuite été business developper pour une start-up spécialisée dans la vente de vin à domicile. J’ai adoré le côté conseil, ludique et la relation avec les clients. Lakkor a été une suite logique car nous souhaitons rendre le vin accessible à tous, en toute convivialité. Comme Alexandre, j’aime consommer local et bio quand j’en ai la possibilité, d’où notre volonté de favoriser ces catégories de vin.

2- Quel est votre rapport à la mode éthique?

Alexandre: Je suis particulièrement intéressé par le “MADE IN”, la provenance des produits, où c’est fait et surtout dans quelles conditions. Selon moi, il y a encore des efforts à faire côté transparence dans le monde de la mode. On a du mal à se retrouver dans les marques éthiques, à éviter le green-washing. Cela manque de labels, de repères…

Cyriaque: Je ne cherche pas spécifiquement à consommer éthique. C’est le style qui prime pour moi. Cependant, si j’ai le choix entre 2 produits, je favoriserai une marque éthique.

 

3- Quelle est pour vous la chaussure idéale? Qui vous convient le mieux?

Alexandre: Des chaussures que je peux mettre souvent, qui ne s’usent pas trop, que je peux mettre avec plusieurs tenues – aussi bien décontractées que pros – et bien aérées! J’ai 2 paires de chaussures de ville, 3 paires de chaussures de sport. 

Cyriaque: Confortables, stylées, passe-partout! Je considère la basket comme une chaussure de tous les jours, c’est un détail important dans une tenue. Je n’aime pas faire de shopping mais je prends beaucoup de plaisir à acheter des chaussures! La mode pour les hommes étant davantage standardisée, la chaussure devient un vrai élément de mode. Je les achète aussi bien en boutique qu’en ligne. Je peux en acheter jusqu’à 5-6 par an car j’aime pouvoir alterner.

4- Quelles chaussures éthiques avez-vous dans vos placards?

Alexandre: J’ai été très sensible à la démarche de la marque Faguo qui plante un arbre pour chaque paire achetée.  Le style est également important. C’est une marque dans l’ère du temps et j’apprécie le fait que la boite soit en carton recyclé! 

Cyriaque: Je suis un fidèle de la marque Veja depuis plusieurs années. J’aime leur philosophie mais surtout le style de leurs baskets. J’ai également un sac de voyage Faguo, c’est “quali” ce qui me permet d’éviter de surconsommer.

 

Vous aimerez aussi...