Paroles de créatrices - Amélie Launay

Il y a trois ans, Amélie Launay se lançait un pari (pas si) fou : créer une collection de chaussures pour femmes actives à la fois confortables, versatiles et élégantes ! Soucieuse des causes sociales et environnementales, elle nous parle de la genèse du projet, de ses engagements, de ses inspirations !  

Amélie Launay 

1- Quelle est la genèse de la marque Amélie Launay?

La marque est commercialisée depuis septembre 2017 mais le projet a déjà bientôt 3 ans. Tout est né d'une rencontre avec un podologue basé dans le XVIe arrondissement de Paris qui rencontrait une problématique: proposer à ses clientes des chaussures qui respectaient leurs pieds tout en restant "chic". Je suis alors partie à la recherche du bon atelier, des bonnes personnes pour fabriquer ce genre de chaussures à la fois élégantes et confortables. Ce podologue m'a aidé sur les aspects techniques liés à la chaussure: le maintien, la courbure, le talon... tout ce qu'il faut pour qu'une femme active puisse marcher toute la journée, prendre le vélo, courir dans les couloirs du métro, aller travailler, sortir le soir... Amélie Launay, ce sont des chaussures qui se veulent élégantes et aux couleurs flashy, que l'on peut porter du matin au soir.

 

2- Pourquoi avoir décidé de produire autrement?

A l'origine, le projet est né en France, et plus spécifiquement à Cholet. Je suis d'origine nantaise et j'avais envie de valoriser le savoir-faire choletais. Les premiers prototypes ont été construits en collaboration avec le podologue parisien et un atelier choletais. Malheureusement, l'atelier a rencontré des difficultés financières et a dû fermer. J'avais alors de superbes prototypes mais plus d'atelier pour les produire. Par hasard, j'ai rencontré une personne qui partageait la même éthique que la mienne et qui travaillait avec un atelier en Italie. J'ai conservé la même ligne de conduite, à savoir faire attention à la conception de la chaussure et aux matériaux utilisés et j'ai confié la fabrication de mes modèles à cet atelier de la région des Marches. Il produit les chaussures des plus belles marques italiennes et travaille main dans la main avec les mêmes partenaires (tannerie, semelles...) depuis plus de 30 ans, dans un rayon de 20km. Je sais ainsi exactement avec qui je travaille et si je rencontre la moindre problématique, je peux intervenir très vite. Je souhaite contribuer à faire vivre cette économie et conserver ce savoir-faire en Europe.

 

3- Le fait d'être créatrice d'une marque engagée a-t-il changé ta manière de voir le monde?

J'ai toujours été sensible à l'écologie et aux causes sociales. Mon entreprise a changé ma façon de voir la mode. J'achète moins mais mieux et favorise la 2nde main et les systèmes d'échange de dressing. Pour la chaussure, il est important de rappeler qu'elle peut se garder longtemps: il faut la protéger, l'entretenir, la réparer chez le cordonnier. Le cordonnier a un vrai rôle à jouer !

 

4- As-tu des héros/héroïnes? Des personnes qui t'inspirent?

J'ai beaucoup travaillé dans des startups. Les créateurs d'entreprises, notamment dans l'informatique, m'inspirent beaucoup sur des questions d'innovation. C'est cette capacité à arriver sur un marché et trouver le point qui va changer la donne. Cela m'a inspiré cette envie de changer les choses.

Je suis également investie dans le réseau de femmes entrepreneures Action'elles pour laquelle je suis responsable de la commission "mode". C'est un vrai réseau de partage et d'échange qui m'apporte beaucoup. Une femme qui m'inspire également c'est Olympe de Gouges, qui s'est battue pour ses idées... J'aime cette idée de ne rien lâcher !

 

Maeva Safran Amelie Launay

Sandales Maeva Amelie Launay

 

Retrouvez l'interview d'Amelie Launay

Vous aimerez aussi...