Paroles de créateurs - William, co-fondateur de Nénufar

Originaire de Lille (comme Fair Feet Chaussures éthiques), William nous a reçu dans son salon, au coin d'un feu de cheminée, une paire de Nénufar aux pieds, pour nous parler de sa marque, de son aventure entrepreneuriale, de la fabrication de ses chaussures d'intérieurs, de mode responsable et des gens qui l'inspirent!

 

William Sance, cofondateur de la marque Nénufar

 

1- Qu'est-ce qui t'a poussé à vouloir révolutionner la pantoufle?

Tout a commencé il y a maintenant 2 ans, date à laquelle je suis parti vivre en Finlande et en Suède. Je me suis rendu compte que quand tu allais chez les gens, tu devais tout le temps te déchausser pour pouvoir rentrer. Quand je suis revenu en France, je recherchais une paire de pantoufles qui me permette de rester classe et élégant quand je suis chez moi et que je reçois des invités. Les gens mettent habituellement toutes sortes de produits de substitution comme des tongs, des charentaises ou des espadrilles... Il n'y avait pas de produits vraiment adaptés...

C'est comme cela que j'ai eu l'idée de Nénufar et que j'ai monté ce projet avec Sophie qui est graphiste designer et Maxime qui gère tout l'aspect communication de la marque. Nous avons décidé de travailler avec un podologue. L'objectif était d'avoir un produit qui soit très confortable avec une mousse à mémoire de forme à l'intérieur et du velours... et en même temps un produit élégant avec du cuir et une semelle en EVA naturelle pour obtenir un parfait mixte entre une chaussure et une pantoufle.



2- Comment décrirais-tu ton aventure entrepreneuriale?

Dans un premier temps, c'est énormément de rencontres... Cela fait maintenant 2 ans que j’interagis avec tous types de personnes, tous les corps de métiers et ça c'est passionnant, enrichissant.On passe d'une usine au Portugal à travailler sur des problématiques de communication,on fait vraiment toutes sortes de choses très variées et surtout, on apprend tous les jours.

Au fur et à mesure du développement de l'entreprise, on grandit avec elle!

 

3- Comment sont fabriquées les chaussures d'intérieurs Nénufar?

Notre problématique étant de vouloir révolutionner la pantoufle, nous souhaitions avoir un produit qui reste abordable pour tout le monde. Au début, on a été voir des usines en France et on s'est rendu compte que si on produisait en France, on aurait dû vendre notre produit autour de 170€, ce qui nous paraissant un peu cher pour le moment.

On s'est renseigné et s'est rendu compte que la plupart des marques fabriquaient au Portugal pour obtenir le meilleur rapport qualité-prix. Nous faisons fabriquer à Felgueiras près de Porto, où il y a 1300 usines et ce qui est intéressant c'est que si vous avez besoin d'un élastique ou un fil... vous pouvez tout voir sur place, à 5 min en voiture. Dans d'autres pays, c'est beaucoup plus compliqué d'aller voir les fournisseurs. Faire au Portugal nous permet d'avoir un vrai contrôle sur notre produit, on est beaucoup moins dépendant.

 

4- Devenir créateur a-t-il changé ta manière consommer?

Avant, j'allais très souvent chez H&M car j'étais très intéressé par le prix. Puis j'ai commencé à m'intéresser à des chaussures plus chères et plus qualitatives... Je préfère avoir une chaussure qui va bien vivre avec moi et dont je vais prendre soin pour moins dépenser dans le temps plutôt que d'avoir des chaussures pas chères que je vais acheter puis jeter... La "fast fashion" tend à disparaître, les gens sont prêts à remettre du budget pour plus de qualité.

C'est aussi le choix qu'on a fait sur le long terme, avec un produit qui est certes, à un certain prix, mais qui va durer longtemps et dont vous ne pourrez plus vous séparer!



5- Il y-a-t-il des gens qui t'inspirent? 


J'aime bien citer l'exemple de Bernard Tapie parce que c'est quelqu'un qui est parti de rien. Il a fait énormément de choses. Il a commencé à vendre des télévisions en disant à ses clients "Je vous les laisse, si vous n'êtes pas contents, vous me les rendez"... On essaie d'appliquer ce principe avec Nénufar car dès que nos clients les essaient, ils ne veulent plus les rendre.

Bernard Tapie a eu 15000 vies et je trouve cela fascinant. Surtout le fait de ne pas hésiter à aller ouvrir des portes, à rencontrer un maximum de personnes...

Sur le même principe, nous avons envoyé une paire de Nénufar à Mark Zuckerberg ainsi qu'une autre à Omar Sy, Guillaume Canet, Marion Cotillard, à Emmanuel Macron... A force de tenter, on commence à avoir des bonnes surprises!

 

nénufar

 

 

Retrouvez les chaussures Nénufar dans notre boutique